0 %
EKOSENTIA : une coordination entre chasseurs et randonneurs pour préserver notre biodiversité

EKOSENTIA : une coordination entre chasseurs et randonneurs pour préserver notre biodiversité

Ce jeudi, en présence de Christelle Morançais, présidente de notre région, et de Philippe Chalopin, maire de Baugé-en-Anjou, avait lieu la présentation du projet Ekosentia et des résultats de l’inventaire des chemins ruraux à Cheviré-le-Rouge, commune déléguée de Baugé-en-Anjou.

L’objectif du projet Ekosentia est de réhabiliter les chemins ruraux aux côtés des acteurs locaux, afin de permettre le retour de la petite faune sauvage mais aussi l’ouverture de ces espaces au grand public.
Au travers de son rôle écologique et social indiscutable, ce projet sauvegarde une composante essentielle du patrimoine de nos campagnes.

Dans les communes de plaine, les chemins et sentiers ruraux sont parfois les seuls éléments du paysage bordés de haies, d’arbres et de bosquets, leurs bas-côtés enherbés permettent d’abriter des réservoirs de biodiversité essentiels. Ils rendent également des services écosystémiques aux agriculteurs, grâce notamment aux auxiliaires de cultures qu’ils abritent (pollinisateurs, prédateurs des ravageurs, etc.). Cela en fait un maillon essentiel de notre ruralité.

Un grand bravo aux Fédérations régionale et départementale des chasseurs, à la région Pays de la Loire, à la Fédération française de randonnée et à tous les bénévoles qui ont répertorié pas moins de 148 chemins ruraux sur la commune déléguée de Cheviré-le-Rouge, soit 78 km ouverts à la randonnée.



Partager cet article